Centre Françoise Minkowska

Consultations de psychiatrie transculturelle centrée sur la personne migrante et réfugiée

Créé par l’association Françoise et Eugène Minkowski, le Centre médico-psychologique Françoise Minkowska est un établissement de santé mentale qui propose une offre de soins dans le cadre de l’anthropologie médicale clinique.

Fort de 50 ans d'expérience en soin transculturel, il est certifié par la Haute Autorité de Santé. L'établissement s’inscrit dans le dispositif de santé publique. Financé par l'Assurance maladie, il permet aux patients d’être dispensés d'avance de frais. L'équipe pluridisciplinaire est composée de psychiatres, psychologues, anthropologues et d'une assistante de service social.
Tous ces professionnels sont formés à la compétence culturelle, qui permet de tenir compte de :

 

 

la dimension culturelle

en valorisant l’importance de l’écoute des souffrances exprimées par le patient à travers ses représentations culturelles.

la dimension linguistique

en faisant appel, lorsqu’il n’y a pas de langue en commun entre le thérapeute et le patient, à un interprétariat linguistique et culturel.

la dimension sociale

en tenant compte de la manière dont les déterminants sociaux (absence d’hébergement, logement insalubre, chômage, statut administratif précaire) impactent la santé mentale.

Cette compétence culturelle est régulièrement sollicitée par les professionnels des secteurs sanitaires et sociaux qui, confrontés à la diversité culturelle et linguistique des personnes et à la complexité des situations qu’ils rencontrent, font appel à l'expertise du centre. Face au nombre toujours croissant des demandes, le centre a mis en place un dispositif de médiation, d’accueil et d’orientation : le MÉDIACOR.

 

Qu'est-ce que le MÉDIACOR ?
Un dispositif de médiation, d’accueil et d’orientation composé de psychiatres, psychologues, d’une anthropologue médicale et d’une assistante de service social, tous expérimentés dans le champ du soin transculturel. Les demandes recueillies par le secrétariat médical sont transmises à l’équipe du MÉDIACOR qui se réunit 4 fois par semaine pour clarifier, qualifier ces demandes et donner son avis sur l’orientation du patient. Lorsque la situation l’exige, le MÉDIACOR reçoit les professionnels qui le sollicitent ainsi que le patient.

Cette équipe joue un rôle d’aide au diagnostic et d’expertise. Elle permet de traiter toute demande dans un délai moyen de 2 à 3 semaines.

 

Pour aller plus loin : la compétence culturelle
Savoir entrer en relation avec quelqu’un qui ne partage pas les mêmes codes culturels n’est pas chose facile. Nos références culturelles conditionnent notre manière de concevoir le monde et a fortiori, influencent la manière dont nous exprimons nos souffrances. Dans une relation de soin où les acteurs appartiennent à des univers culturels différents peuvent survenir des situations d’incompréhension voire de blocage.

Pour permettre la communication entre ces acteurs, il ne suffit pas de mettre en place un interprétariat linguistique mais il faut également être capable de savoir comprendre et accueillir la façon dont l’autre exprime sa propre souffrance. La notion de compétence culturelle, qui est autant un savoir-être qu’un savoir-faire, se caractérise notamment par :

  • le décentrage, c’est-à-dire, dans le cadre du contre-transfert, la capacité pour le thérapeute à percevoir ses propres représentations, et à s’en distancer
  • la compréhension des références culturelles du patient dans le cadre du transfert
  • la nécessaire confrontation des modèles explicatoires de la souffrance et du soin entre le thérapeute et son patient

Cette approche permet aux professionnels de ne pas stigmatiser l’autre, c’est-à-dire de ne pas l’enfermer dans des stéréotypes culturels, et d’accueillir sa demande afin de proposer une prise en charge adaptée.

 

Partager